Recherche & innovation

Développer la connaissance au profit des politiques publiques : découvrez les projets de nos équipes de recherche

Le Cerema structure son action sur cette thématique au sein de l’équipe de recherche TEAM (Transferts liés à l’eau en milieu construit) associant des compétences présentes sur les sites de Nancy et de Trappes. Trois axes structurent les activités de l’équipe :


3 axes
structurants

- AXE 1 -

Fonctionnement hydrologique multi-échelle des milieux construits

- AXE 2 -

Pollution des milieux : transferts eau/sol/végétaux et ouvrages de traitement

- AXE 3 -

Processus de régulation en milieu urbain

L’objectif des travaux menés est de mieux comprendre les effets des milieux construits (villes et infrastructures de transport) sur le cycle de l’eau et pouvoir ainsi mettre en œuvre une politique d’aménagement la plus résiliente possible face notamment aux effets du changement climatique.

Les solutions fondées sur la nature qui englobent un ensemble de dispositifs et techniques permettant à la fois de rendre des services écologique-(centrés sur l’écosystème) et écosystèmiques (centrés sur l’homme)-centrés constituent tout particulièrement des objets de recherche de choix.
 

Parmi ces techniques les filtres plantés sont au cœur de plusieurs projets de recherche de l’Axe 2 de TEAM :

  


Adepte

Aide au Dimensionnement pour la gestion des Eaux Pluviales par Traitement Extensif

2014-2020

Ce projet partenarial, réunissant 2 établissements de recherche (Inrae, Cerema), deux collectivités (syndicat de l’Orge et Unima) et deux partenaires économiques (Ecobird et Mégao) a été financé par l’OFB et les Agences de l’Eau comme lauréat de l’appel à projets innovants dans le domaine de l'ingénierie écologique lancé dans le cadre du programme « Stratégie Nationale pour la Biodiversité ».

Il a permis de développer le logiciel ORAGE d’aide à la conception des filtres plantés pour la gestion des eaux pluviales, de dresser un état de la diffusion de la technique à l’échelle du territoire national, d’évaluer l’efficacité du traitement des eaux pluviales et l’intérêt de la filière en termes de biodiversité par un suivi de 4 sites.

 En savoir plus sur le projet ADEPTE


Roulepur

Solutions innovantes pour une maîtrise à la source de la contamination en micropolluants des eaux de ruissellement des voiries et parkings urbains

2014-2020

Ce projet a été financé par l’OFB et l’Agence de l’Eau Seine Normandie dans le cadre de l’appel à projet « Lutte Contre les Micropolluants dans les Eaux Urbaines ». Il a réuni trois organismes de recherche (Ecole des Ponts Parsietch, Cerema et Université de Bordeaux), 3 collectivités territoriales (Ville de Paris, Conseil Départemental de Seine St Denis, Conseil Départemental de Seine et Marne) et deux PME (St Dizier Environnement et Ecovegetal).

Ce projet a pour objectif d’évaluer différentes solutions innovantes (dont un filtre planté) de maîtrise à la source des flux de micropolluants générés par les voiries urbaines. Il s’agit de mieux diagnostiquer la composition chimique de ces eaux et leur toxicité, d’identifier les sources primaires de contamination, d’évaluer in-situ l’efficacité de plusieurs solutions innovantes de traitement à la source de technicités différentes, d’analyser les performances environnementales globales de ces solutions (ACV) et leur durabilité (maintenance, vieillissement), d’évaluer l’acceptabilité sociale et technique, le coût global et le potentiel de diffusion des solutions proposées en fonction du contexte local technique et institutionnel.

En savoir sur le projet Roulepur 

 


Adsorb

A performing Depollution System for Runoff water preserving Biodiversity

2018-2023

Ce projet a été retenu dans le cadre du programme européen « LIFE » d’action pour l’environnement et le climat de la commission européenne. Piloté par la Ville de Paris, il associe l’Ecole des ¨Ponts Paristech, le Cerema, Inrae, l’Université de Créteil et un acteur économique (Eobird).

L'objectif du projet LIFE-ADSORB est de mettre en œuvre et de tester une solution innovante permettant de réduire efficacement les charges polluantes des eaux pluviales rejetées en milieu naturel. L’accent est mis sur la réduction significative des micropolluants organiques et minéraux présents dans les eaux de ruissellement de voirie, particulièrement contaminées en métaux, matières en suspension (MES), hydrocarbures et autres substances toxiques pour l'environnement (phtalates, alkylphénols, composés perfluorés, etc). Le traitement de cette contamination en phase dissoute s’avère aujourd’hui insuffisamment prise en compte dans les systèmes classiques de dépollution des eaux pluviales.

La solution testée est un filtre planté dont une partie du substrat sableux est remplacée par un matériau granulaire conçu pour retenir les polluants dissous. Compte-tenu du contexte particulier du projet, qui s’insère dans un espace boisé classé, réservoir de biodiversité, il s’agit également de démontrer la compatibilité des enjeux de gestion des eaux pluviales contaminées avec ceux de préservation du patrimoine naturel et de la biodiversité.

Ce projet vise à créer, sur la base du logiciel ORAGE développé dans le cadre du projet Adepte.

En savoir sur le projet
En savoir plus sur l'équipe TEAM

Valoriser vos ouvrages
de gestion d'eaux pluviales

Vous êtes une collectivité, un gestionnaire ou un concepteur
et vous disposez d’exemples d’actions pour gérer les rejets d'eaux pluviales utilisant des filtres plantés ?
Contactez-nous ou télécharger le formulaire vous permettant d'inscrire votre ouvrage de gestion d'eaux pluviales.
 

   Inscrivez votre projet    Contactez-nous